Ocavo  
panier 0
panier
   
Accueil Pas d'intermédiaire Livraison en direct des domaines Fabrication 100% française
ombre



 

Une production de qualité refit surface après le retour de l’Alsace en France, singularisée par une rigueur du choix d’encépagement. Selon Olivier de Serres, célèbre agronome du XVI° siècle, « le génie du vin est dans le cépage ». Celui-ci ne s’était pas trompé. Ainsi, toute la reconnaissance des vignerons pour leur vigne est symbolisée par ces vins qui portent le nom de leur cépage.  
Ce travail de passionné mené par les vignerons d’Alsace fût récompensé par l’accession à l’AOC Alsace en 1962, suivi de l’AOC Alsace Grand Cru en 1975 et enfin de l’AOC Crément d’Alsace en 1976. Les notations « vendanges tardives » et « sélection de grains nobles » peuvent être ajoutées aux AOC Alsace et Alsace Grand Cru, depuis le décret du 8 mars 1984. « Vendanges tardives » signifie que le raisin a été récolté en surmaturité, alors que la mention « sélection de grain nobles » est appliquée seulement pour des grains atteints de pourriture noble, récoltés lors d’années exceptionnelles et par tris successifs.


L’AOC d’Alsace stipule que si l’étiquette de la bouteille porte le nom d’un cépage, le vin provient uniquement de ce cépage. Dans le cas où le cépage ne figure par sur la bouteille, il s’agit d’un assemblage de divers cépages qualifié par une marque. L’AOC Alsace Grand Cru quant à elle porte sur l’étiquette un des 50 lieux-dits fixé par la loi, de plus seulement 4 cépages peuvent être utilisés (Gewurztraminer, Muscat, Pinot gris, Riesling) et le rendement des vignes doit être inférieur à 70 hectolitres par hectare. Les vins pétillants en Alsace sont commercialisés sous l’AOC Crémant d’Alsace. Ces crémants sont élaborés à partir de la Méthode Traditionnelle qui consiste en une fermentation naturelle en bouteille.

Les vins d’Alsace sont issus de 7 cépages : Riesling (produisant des vins élégants et de caractère, classé parmi les meilleurs au monde), Sylvaner (un soupçon d’acidité et fruité), Gewurztraminer (un parfum puissant, épicé, produisant un vin très typé), Pinot blanc (cépage rustique pour l’élaboration de crémants), Pinot noir (vins fruités, d’une grande complexité aromatique), Pinot gris ou Tokay d’Alsace  (vins blancs sec riches et complexes), Muscat d’Alsace (surprenant par son fruité incomparable), Klevener (un fruité original, arômes doux).

Le vignoble Alsacien évolue dans un environnement pleinement favorable à sa culture. En dépit d’hivers froids, les printemps et les étés sont respectivement doux et chauds. L’Alsace possède le vignoble le plus septentrionale de France, localisé à l’extrême nord-est. Il s’étend sur 2 départements, le Bas-Rhin et le Haut-Rhin, sur une étroite bande de 120 Kilomètres de long et 4 Kilomètres de large.  Ses vignes bénéficient d’un ensoleillement optimal grâce à une exposition sud et sud-est au cœur des versants Vosgiens.

 

Les vins d'Alsace

L’Alsace demeure un territoire pluriculturel balloté par des ascendants germaniques et romains. Bien qu’étant une région française, ce territoire situé à l’extrême nord-est de la France a forgé de puissants liens avec les pays d’Europe centrale. Nous pouvons attribuer à l’Alsace des cépages communs avec l’Allemagne (Gewürztraminer, Riesling, Sylvaner) et d’autre part des similitudes avec les vins blancs d’Autriche.


Cette terre si tiraillée par ses différents peuples, débuta l’écriture de son histoire vinicole grâce aux romains qui le commercialisèrent dès le III° siècle, puis par les mérovingiens et les carolingiens. Déjà au Moyen-âge, les vins d’Alsace profitaient d’une renommée de prestige en Europe. Au XVI° siècle l’expansion du transport fluvial sur le Rhin, permettant des échanges avec les pays voisins, fit connaitre au vin d’Alsace son apogée.


Une succession de péripéties mirent à mal le vignoble alsacien, à commencer par la guerre de 30 ans au XVII° siècle, qui mit un terme à ses années glorieuses. Plus tard, en 1871, l’Alsace est annexée par l’Allemagne, favorisant une production quantitative plutôt qu’une culture qualitative. La crise Phylloxérique laissa, elle aussi des séquelles, condamnant les producteurs à remplacer les cépages dévastés par des cépages hybrides de qualité bien inférieure.

 

 

Les vins d'Alsace en quelques mots :

Répartition de la production : 91% de vin blanc
Climat : influence océanique
Nombre de producteurs : 5050 vignerons
Superficie : 15 450 hectares, sur
Sol : géologie complexe sur reposant sur le granite des Vosges
Production annuelle : 1,2 millions d’Hectolitres
« La flute d’alsace » bouteille à l’Alsace, protégée par une loi.
19% de la production française en vin blanc (hors pétillant)

 

> Les vins de la Vallée du Rhône

> Les vins de Provence

> Les vins du Bugey

> Les vins d'Alsace

> Les vins de Champagne

> Les vins de la Vallée de la Loire

> Les vins de Savoie

> Les vins du Jura